Aller au contenu principal

Offre d’emploi : recherche maman temps plein, du lundi au dimanche, 98 heures semaine

Après avoir lu cet article, ne dites plus jamais qu’être une maman, ce n’est pas du travail. Être mère, cela équivaut à faire 2,5 emplois, soit un rythme effréné de 98 heures par semaine. Ce n’est pas nous qui le disons. Il s’agit du résultat d’un sondage mené aux États-Unis il y a quelques mois.
maman, une wonder woman

Être maman aujourd’hui tient plus du rôle de super-héros qu’autre chose. Le rôle de maman demande beaucoup d’investissement et de travail. Pour appuyer ces propos, une étude américaine réalisée auprès de 2 000 mamans avec enfants âgés de 5 à 12 ans a étudié leurs plannings de la semaine.

 

Plus qu’une maman, une Wonder Woman

L’étude commence par démontrer que la journée d’une maman commence tôt, très tôt. En moyenne, elle démarre à 6h23. Une fois qu’elle a terminé toutes ses tâches quotidiennes, qu’elles soient liées à une activité professionnelle ou non, elle termine sa journée en moyenne à 20h31. L’amplitude horaire d’une maman moyenne selon ce sondage est de 14h00. Il y a peu d’emplois qui imposent un rythme de travail aussi important, mais les mamans, elles le font toute la semaine, du lundi au dimanche.

 

À titre de comparaison, l’étude menée par l’Insee sur les heures travaillées selon la catégorie socioprofessionnelle en 2017 montre que ceux qui font le plus d’heures sont les cadres, mais avec « seulement » 43 heures semaine en moyenne.

Toujours selon ce sondage américain, une maman réalise 98 heures de travail hebdomadaire, soit deux fois plus que l’emploi moyen en France.

                                                                      une petite fille qui crie

 

Le sondage met en avant également que les mères disposent en moyenne que d’une heure et sept minutes pour elles-mêmes. À peine plus qu’une pause déjeuner. Les mamans ont donc besoin de toute l’aide disponible pour les soulager au quotidien. Et cela commence par la répartition des tâches ménagères. On observe une évolution sociétale au cours des 30 dernières années. Mais il y a encore du travail à faire 😉. Une femme consacre deux fois plus de temps que les hommes aux tâches de la maison.

 

Et quand on demande aux femmes qui font partie de ce sondage de quoi elles ne pourraient pas se passer pour tenir ce rythme, elles répondent : du café, des siestes, de pouvoir se mettre en colère et de leur baby-sitter.

 

Même Wonder Woman a ses limites

On ne doute pas de la capacité des mamans à être multitâches, mais sans aide, ce surmenage peut devenir une véritable fatigue morale. Ce sondage a été réalisé aux États-Unis mais les mamans françaises sont dans la même situation.

 

                                             être multitâche

 

Dans les cas de surmenage les plus difficiles, on parle de burn-out parental. Un phénomène qui touche 5% des parents et principalement les mamans. Concilier vie de famille et carrière professionnelle peut devenir un vrai casse-tête. On veut donner le meilleur pour nos enfants et montrer son implication au bureau. Une pression que l’on se met et qui joue beaucoup sur le moral à long terme.

 

                                                               fatigue morale des mamans

                                                                                            Vidéo - témoignages du burn-out parental

 

Cette fatigue extrême tant physique que psychique s’explique à travers ce concept que vous avez déjà certainement entendu parlé : la « charge mentale ». Hommes et femmes sont concernés par ce phénomène, mais les femmes y seraient plus exposées selon Aurélia Schneider, spécialiste en psychothérapies comportementales et cognitives et auteur du livre « La Charge mentale des femmes... et celle des hommes ».

 

Pour expliquer le principe de la charge mentale, on peut dire que c’est le fait de penser à plusieurs choses en même temps :
« Je suis en train de faire les courses, donc il ne faut pas que j’oublie de prendre du thé. Et est-ce que j’ai bien pensé à prévenir ma mère que nous serions là ce week-end ? Et Alex qui n’a toujours pas répondu à mon SMS. Mon Responsable attend le dossier sur son bureau lundi et je n’ai pas le temps avec le dernier bilan trimestriel. Ne pas oublier de donner le médicament ce soir au bout’chou, ne pas oublier… Et ce chat, où est passé ce satané chat ? »

La charge mentale, c’est ça ! Avoir 36 000 trucs en tête alors qu’on est déjà en train de faire quelque chose. On doit de plus en plus se démultiplier physiquement et psychologiquement. Que l’on soit débordé de temps en temps, cela arrive. Mais avec le rythme actuel, ces pensées nous traversent l’esprit à longueur de temps. À force, cela peut devenir épuisant si on ne fait pas de pause. Nous n’avons pas la même tolérance à cette charge.

 

Les super-héros aussi doivent se reposer

Pour éviter le surmenage, il faut commencer par communiquer avec son partenaire. Si on n’exprime pas sa fatigue, sa frustration et même sa colère, l’autre ne s’en rendra pas forcément compte. Parler, c’est déjà libérer la pression et partager sa charge avec quelqu’un. Ensuite, il est important de revoir le planning. Par exemple, ce week-end et un week-end sur deux, c’est papa qui s’occupe de la maison.

Mais dans ce cas, on doit le laisser faire, peu importe si ce n’est pas fait exactement comme vous 😁.

 

Un autre exercice que l’on peut faire pour lâcher un peu la pression : se poser ! Quand vous sentez que vous avez trop de choses en tête, on s’arrête. Et on prend le temps de réfléchir à ce qui est important, urgent, secondaire. Quand on a la tête dans le guidon, on a plus conscience de ce qui est important ou pas. On se dit une seule chose : je dois tout faire. Nous, on vous dit…

 

                                                                  Nooooooooooooo

 

Apprenez ou réapprenez à souffler, à vous poser quelques instants. Ce n’est pas grave si la vaisselle n’a pas été rangée ce matin. Le mail que je devais envoyer aux collègues attendra jeudi. Le déjeuner chez les beaux-parents, on annule. Ce week-end, je le fais entre copines. Bref, pensez aussi à vous  de temps en temps 😘.

Partagez cet article

Ces articles peuvent également vous intéresser


Une agence Kangourou Kids à Rouen

Le réseau Kangourou Kids donne l'opportunité à ses affiliés possédant déjà une agence de garde d'enfants de se développer par le biais d'agences supplémentaires sur leur territoire ou sur...