Aller au contenu principal

Ce papa a trouvé une astuce géniale pour stopper les pleurs de son bébé

Le nouveau-né est un être fragile qui réagit très vite à son environnement. Pour s’exprimer, il ne dispose que d’un moyen qui peut mettre à rude épreuve les parents, il s’agit des pleurs.
papa lit une histoire à son bébé

C’est pendant les trois premiers mois de sa vie que bébé pleure le plus. Le nourrisson peut pleurer parce qu’il a faim, qu’il a mal, qu’il est fatigué, qu’il a besoin d’attention.

Avec le temps, c’est incroyable la manière dont s’adaptent les jeunes parents en apprenant à reconnaître les différents cris de leur enfant. Pour autant, les pleurs de bébé peuvent devenir très fatigants au quotidien pour papa et maman. Les parents usent alors de tous les stratagèmes pour tenter de calmer bébé, mais c’est parfois en vain. Un papa a pourtant trouvé une technique imparable pour apaiser son enfant en quelques secondes.

C’est l’histoire de ce jeune père de famille : le Californien Daniel Eisenman.

 

La méthode douce pour calmer un enfant qui pleure

Ce jeune papa a fait le tour du web avec une démonstration en vidéo de la technique qu’il a inventé quand son bébé a un gros chagrin. En quelques secondes, sa fille s’apaise et s’endort tendrement dans ses bras.

Son truc ? Faire le son Om, tout simplement 😊. Cela ressemble à un petit bourdonnement doux qui apaise immédiatement sa fille. Pour la petite anecdote, le Om est une syllabe sanskrite que l’on peut retrouver dans la religion hindoue. Elle représente le son primordial à l’origine de l’univers. On a tous eu l’occasion de voir à la télévision ou sur internet, une session de méditation de moines bouddhistes. C’est le son Om où mantra qu’ils chantent pendant leurs séances. Alors ce son primordial est-il la clé pour apaiser tous les bébés ?

 

                                                                 astuce magique avec bébé

 

Selon Daniel : quand il fait ce son, il reproduit le bruit que pouvait entendre sa fille lorsqu’elle était encore dans le ventre de maman. Les sons ne parvenant pas distinctement au bébé, tout ce qu’il entend s’apparenterait à un bourdonnement.

Quand Daniel imite ce bruit, il ne fait que reproduire quelque chose de familier chez bébé. Cela a pour effet de le calmer instantanément.

On vous laisse regarder la vidéo qu’il a diffusée sur les réseaux sociaux pour démontrer sa technique. C’est trop mignon 😍 !

 

 

Alors, qu’est-ce qu’entend vraiment votre bébé ?

L’audition est le sens le plus développé chez le bébé, ou plutôt chez le fœtus si nous voulons reprendre tout depuis le début. Ce sens apparaîtrait entre la 26e et la 28e semaine de grossesse. A cette date, bébé fait la taille d’un bel ananas.  Il ne peut percevoir que les sons internes comme le système cardiaque ou digestif de maman.

Le volume sonore que le fœtus est capable d'entendre est aux alentours des 30 décibels, ce qui est équivalent à l’intensité d’un chuchotement. Autant dire que bébé ne sera pas déranger par le bruit.

Vers le 6e mois, le fœtus commence à entendre les bruits en provenance de l’extérieur, à commencer par la voix de maman. Papa n’est pas mis de côté, car il entend également les fréquences basses et les notes graves. Dans le cas de Daniel : s’il a habitué sa fille à entendre le son Om alors qu’elle était encore dans le ventre de maman, cela pourrait être un début d’explication de comment il parvient à la calmer aussi rapidement quand il produit ce son.

 

                                                                      bébé s'écroule de fatigue sur le canapé

 

Toujours à cette étape de la croissance du fœtus, il peut percevoir les sons aigus, mais ceux-ci sont atténués par la paroi abdominale. Cela a pour effet de faire baisser l’intensité sonore de 20 à 50 décibels. Les sons graves qui sont sur une autre fréquence, parviennent donc plus facilement aux oreilles de bébé. Le fœtus n’entend pas distinctement les mots, les paroles de ses parents mais il va commencer à se familiariser à leurs voix qu’il entend quotidiennement. Rapidement, il sera capable de faire la différence entre papa et maman.

 

Comme le bébé commence à mémoriser les sons, on ne peut que vous recommandez de lui parler régulièrement. Le soir, papa peut s’allonger à côté de maman et lui raconter une histoire. On peut aussi lui faire écouter de la musique. En mettant en place ces petits rituels, bébé se familiarisera à son environnement, ce qui peut avoir pour effet de l’apaiser.

                                          lire une histoire a un grand enfant

 

Les nourrissons ont la capacité de se souvenir des sons qu’ils ont perçu dans le ventre de maman. Cette prédisposition lui permet de faciliter la transition entre la vie dans le ventre de maman et la vie dans le grand monde. Il entend et reconnaît presque instinctivement les voix de maman et papa ce qui a pour effet de le rassurer. Pour bébé, chaque son peut être perçu comme une mélodie s’il la connaît ou un bruit étrange s’il n’y est pas habitué. C’est pour ça que très tôt, habitué votre enfant aux bruits du quotidien comme l’aspirateur, la machine à laver, la tondeuse. Attention, on évite quand même les bruits trop intenses. On ne vous dit pas de vous coller à un marteau-piqueur non plus 😉.

 

Pensez à stimuler l’ouïe de bébé :

On l’a vu précédemment : bébé entend les sons très tôt. Comme chaque sens, il s’aiguise, se travaille avec le temps. Toute occasion est bonne pour stimuler votre enfant une fois qu’il est venu au monde. Daniel utilise le son Om, mais il y a beaucoup de moments du quotidien qui peuvent être utilisés en faveur de l’éveil de bébé.

 

- L’extérieur regorge de stimuli avec le gazouillement des oiseaux, le vent dans les arbres, l’eau d’une rivière, les bruits d’animaux. Les promenades dans les parcs ou en forêt sont très bénéfiques pour le nourrisson.

- Si le temps ne se prête pas à une balade, la maison devient le nouveau terrain de jeu de l’épanouissement auditif de bébé. On peut commencer par le bruit de la pluie sur les carreaux, jouer avec des instruments de musique : triangle, guitare, piano. Vous pouvez aussi chanter pour bébé.

 

Attention tout de même avec les bruits de fond comme une télévision qui tourne toute seule. Ces bruits parasites viennent déconcentrer bébé qui ne peut pas se concentrer sur tout en même temps.

 

Et papa dans tout ça : comment intervient-il dans le développement de bébé

On l’a vu avec l’exemple de Daniel Eisenman et sa fille. Ces deux-là sont très proches. Le lien qui unit un papa à son enfant est comme toute relation : elle se travaille ! On dit souvent que bébé et maman ont une relation fusionnelle. Le développement du fœtus et la reconnaissance presque instinctive de maman par bébé favorise certainement cela. Mais papa a d’autres cartes à jouer pour créer un lien fort avec son enfant.

Papa intervient justement pour couper de temps en temps ce rapport fusionnel entre la mère et l’enfant. C’est une étape cruciale pour le développement de l’enfant et son épanouissement. Ainsi, papa favorise la prise d’autonomie de bébé face à son nouvel environnement.
 

                                                                          papa apprend a bébé à montrer ses muscles

Pour se faire, multipliez les contacts avec votre enfant. Prenez-le dans vos bras, torse nu, pour que bébé s’accoutume à votre peau, à votre odeur. Bébé a appris à reconnaître très rapidement maman de cette manière. Papa doit reproduire la même chose. En passant des moments privilégiés avec le nourrisson, le papa sera considéré comme un élément de réassurance pour l’enfant, au même titre que maman.  

Il est important que l’enfant connaisse et comprenne qu’il n’y a pas que maman. Qu’il y a des choses différentes et tout aussi réconfortante. Car ce principe, nous accompagne tout au long de notre vie. Il faut s’habituer tôt aux autres choses. Les choses différentes permettent à bébé de construire sa personnalité. Car maman, c’est bien, mais papa c’est très bien aussi 😄.

Partagez cet article

Ces articles peuvent également vous intéresser


Une agence Kangourou Kids à Rouen

Le réseau Kangourou Kids donne l'opportunité à ses affiliés possédant déjà une agence de garde d'enfants de se développer par le biais d'agences supplémentaires sur leur territoire ou sur...